BRVM : Palmarès de la semaine des actions cotées du 22 au 26 octobre 2018...

Par KONATE HAMED N'GOUASSE, le 31 Octobre 2018



BRVM : PALMARÈS DE LA SEMAINE DES ACTIONS COTÉES DU 22 AU 26 OCTOBRE 2018 : L'ÉVOLUTION DU MARCHÉ À L’ÉPREUVE DES RÉSULTATS PARTIELS (1ÈRE PARTIE)

BRVM : Palmarès de la semaine des actions cotées du 22 au 26 octobre 2018 : l'évolution du marché à l’épreuve des résultats partiels (1ère partie)

Préparé par : Aboudou OUATTARA ; Hamed KONATÉ

Comme attendu, la quatrième semaine de cotation du mois d’octobre a été enrichie par la publication des rapports d’activité semestriels/trimestriels de neuf (9) sociétés cotées. Il est réjouissant de constater que la plupart des sociétés s’efforcent de respecter une constance dans leurs communications financières. Les exemples de Ecobank Transnational Incorporated Togo et Solibra Côte d’Ivoire en sont des illustrations même s’il faut déplorer quelques écarts comme le retard de BOA Mali. Elle avait donné l’habitude aux investisseurs de recevoir le rapport durant le mois de septembre. La publication de ces informations n’a cependant pas empêché l’indice du marché de clôturer dans le rouge avec une chute de -2,48 %. Cette nouvelle contre-performance du marché vient contraster l’opinion des optimistes qui voyaient une réaction positive du marché aux annonces des résultats partiels 2018. Le tableau ci-dessous fournit des détails sur l’évolution du marché des actions en cette quatrième semaine de cotation du mois d’octobre.

La tendance baissière du marché se ressent clairement dans les différents secteurs qui ont tous fini dans le rouge avec des variations comprises entre -0,57 % à -5,35 %.

Ainsi, l’indice du secteur Industrie perd -0,33 point portant sa perte à -0,57 % à l’issue de cette semaine de cotation. Une contre-performance que l’on peut mettre à l’actif des titres Nestlé Côte d’Ivoire et Unilever Côte d’Ivoire. Tous deux semblent perdre la confiance des investisseurs au fil des mois, elles clôturent cette semaine avec des variations respectives de -9,55 % et -14,39 %. Solibra Côte d’Ivoire a, quant à elle, annoncé son résultat semestriel en recul de -53 % par rapport à celui de 2017. Ce recul semble traduire une perte de vitesse de cette société sur le marché de la brasserie en Côte d’Ivoire. Rappelons que son résultat semestriel de 2017 présentait lui-même un recul de -50 % par rapport à 2016. Cependant, son cours qui a terminé la semaine sans variation semble ne pas encore intégrer cette information, à moins qu’elle n’ait été anticipée et prise en compte par les investisseurs dans le recul constaté depuis le mois de septembre 2018. Les semaines à venir nous en diront davantage. Malgré un secteur en baisse, le titre Uniwax Côte d’Ivoire a terminé à contre-courant de celui-ci avec une hausse de +6,16 %, continuant ainsi son évolution en dent de scie. Il est suivi dans ce sens par Air Liquide Côte d’Ivoire et SMB Côte d’Ivoire. Leurs cours bouclent cette semaine avec des variations respectives de +4,44 % et +7,50 %.

Le secteur Autres, composé du seul titre Setao Côte d’Ivoire, clôture cette semaine de cotation dans le rouge avec une variation de -1,96 %.

Le secteur Finance a enregistré quatre publications de résultat présentant des valeurs en hausse. Cependant, son indice continue sa tendance baissière avec une perte de -2,16 %. BOA Mali et BOA Niger ont annoncé des résultats semestriels en hausse respectivement de +6,48 % et +5,05 %. Leurs cours clôturent cette semaine avec des hausses respectives de +7,69 % et de +1,33 %. A contrario, BOA Côte d’Ivoire dont le résultat semestriel est en hausse de +12,98 %, boucle cette semaine avec une perte de -3,85 %. Ecobank Transnational Incorporated Togo clôture, quant à elle, avec un recul de -4,76 % bien que son résultat du troisième trimestre soit en hausse de +33 %. La SGB Côte d’Ivoire et la BICI Côte d’Ivoire continuent toutes deux leur variation à la baisse, avec des reculs respectifs de -3,32 % et -2,22 %. La SIB Côte d’Ivoire dont le résultat du troisième trimestre est attendu pour le début du mois de novembre clôture cette semaine avec une hausse de +6,83 %. Est-ce une anticipation de son résultat ou un simple passage dans le vert ? Les semaines à venir nous en diront davantage.

La SODECI Côte d’Ivoire qui a annoncé un résultat semestriel excédentaire, mais en baisse de -43,98 % voit son cours enregistrer une perte de -1,69 %. CIE Côte d’Ivoire dont le résultat est attendu à la fin de ce mois, termine cette semaine avec une perte de -2,26 %. Onatel Burkina et Sonatel Sénégal continuent aussi leur tendance baissière. Leurs cours clôturent cette semaine avec des replis de -0,79 % et -2,59 %. Avec ses 4 titres dans le rouge, l’indice du secteur Services Publics boucle la semaine avec un repli de -2,37 %.

L’activité boursière du secteur Distribution a été marquée par la publication du résultat semestriel de Total Côte d’Ivoire. En effet, Total Côte d’Ivoire a annoncé ce vendredi 26 octobre 2018 un résultat semestriel en hausse de + 47,40 %. Avec un recul de -6,18 % enregistré par son cours, cette annonce semble ne pas influencer l’évolution de ce dernier qui continue sa tendance baissière. À l’image de sa consœur, Total Sénégal continue elle aussi sa tendance baissière avec une nouvelle note négative de -9,96 %. Après avoir effectué un passage dans le vert la semaine dernière, CFAO motors Côte d’Ivoire clôture celle-ci avec une perte de -4 %. Vivo Energy Côte d’Ivoire termine cette semaine à contre-courant de son secteur avec une hausse de +3,13 %, continuant ainsi son évolution en dent de scie. Une performance qui n’a pu empêcher l’indice du secteur distribution de terminer dans le rouge avec une variation de -3,94 %.

Alors que son résultat semestriel est attendu pour la fin de ce mois, Bolloré Transport & Logistics Côte d’Ivoire clôturent sa deuxième semaine consécutive dans le rouge. Son cours finit cette semaine avec une perte de -5,43 %. Sa contre-performance a ainsi induit celle du secteur Transport. Ce dernier a enregistré une baisse de -5,35 %.

Les entreprises du secteur Agriculture, au vu de leurs résultats partiels, auront du mal à rééditer leur performance financière observée en 2017. Ainsi SOGB Côte d’Ivoire et SAPH Côte d’Ivoire ont tous deux annoncé leur résultat du premier semestriel et/ou du troisième trimestriel. Si la première a annoncé un résultat semestriel en baisse de -77,70 %, la seconde affiche, quant à elle, un résultat du troisième trimestre en repli de -108 %. Leurs cours clôturent cette semaine avec une perte respective de -1,96 % et -11,25 %. Elles sont suivies dans cette même tendance par PALM CI Côte d’Ivoire dont le cours enregistre un repli de -8,40 %. La contre-performance de ces trois titres a ainsi induit celles du secteur Agriculture avec une perte de -5,31 %. La surprise de ce secteur reste à mettre à l’actif des titres Sucrivoire Côte d’Ivoire et Sicor Côte d’Ivoire. Elles terminent toutes deux leur deuxième semaine dans le vert avec des hausses respectives de +2,50 % et +0,14 %.

Au total, cette quatrième semaine de cotation du mois d’octobre 2018 est caractérisée une fois de plus par une baisse généralisée de l’ensemble des secteurs du marché. Cette baisse se justifie par les performances économiques décevantes de certaines sociétés (Solibra Côte d’Ivoire, SODECI Côte d’Ivoire, SAPH Côte d’Ivoire et SOGB Côte d’Ivoire, SGBCI Côte d’Ivoire…). Ces titres entraînent avec eux ceux qui affichent des résultats appréciables (BOA Côte d’Ivoire et Ecobank Transnational Incorporated Togo). Cette situation, combinée avec l’OPV sur le titre Orabank Togo ouvert depuis le 29 octobre 2018 et qui est planifiée pour se tenir jusqu’au 16 novembre 2018, pousse certains investisseurs à mettre à plus tard leur espérance de reprise. Comme observé cette semaine, plusieurs entreprises devraient publier leur résultat du premier semestriel et/ou du troisième trimestre dans les semaines à venir. Les attentes des investisseurs sont de voir ces annonces influencer positivement l’évolution du marché.

Source : Bulletin officiel de la Côte, http://www.brvm.org/, calculs des auteurs

KONATE HAMED N'GOUASSE
Hamed N'Gouasse KONATE, en instance d'obtention du diplôme de Master professionnel en comptabilité et gestion Financière (MPCGF), du Centre Africain d'Etudes Supérieures en Gestion (CESAG), est un passionné de la Finance , de la Comptabilité, des TICs et de la Stratégie d'entreprise. L'excellence de son parcours académique, ses qualités et aptitudes dont le leadership, l'esprit d'équipe, la motivation, la passion du travail bien fait, l'engagement, la forte capacité d'analyse et de synthèse, le sens de l'organisation, l'ouverture au changement, la rigueur et sa sociabilité feront de lui un excellent collaborateur au sein d'une équipe.



Articles connexes


Newsletter

Recevez gratuitement par email nos informations sur la bourse.