BRVM : Palmarès de la semaine des actions cotées du 29 octobre au 02 Nove...

Par KONATE HAMED N'GOUASSE, le 07 Novembre 2018



BRVM : PALMARÈS DE LA SEMAINE DES ACTIONS COTÉES DU 29 OCTOBRE AU 02 NOVEMBRE 2018 : L'ÉVOLUTION DU MARCHÉ À L’ÉPREUVE DES RÉSULTATS PARTIELS (2ÈME PARTIE)

BRVM : Palmarès de la semaine des actions cotées du 29 octobre au 02 Novembre 2018 : l'évolution du marché à l’épreuve des résultats partiels (2ème partie)

Préparé par : Aboudou OUATTARA ; Hamed KONATÉ

Dans la lignée de la semaine précédente, la dernière semaine de cotation du mois d’octobre a été marquée par plusieurs évènements parmi lesquelles le lancement de l’OPV du groupe Orabank. Cette semaine a également été marquée par la publication des rapports d’activité semestriels/trimestriels de quinze (15) sociétés cotées. À l’image de la semaine dernière, le marché s’est inscrit globalement à la baisse. En effet, l’indice phare de la BRVM clôture avec une perte de -0,28 % portant sa variation annuelle à -27,35 %. Il faut toutefois rappeler que ce dernier présentait déjà une variation de -20,54 % en 2017 à cette même période. Ce constat n’est pas sans impact sur la psychologie des investisseurs qui semble avoir entamé un désinvestissement de leur capital dans ce marché au rendement négatif. Dans ce contexte, les analystes se posent la question de savoir si le Groupe Orabank a pris une décision sage en lançant son OPV. Le tableau ci-dessous présente l’évolution détaillée des cours des sociétés cotées de la BRVM en cette dernière semaine de cotation du mois d’octobre.

Comparées à la semaine dernière, les variations sectorielles présentent une légère amélioration. En effet, contrairement à la semaine dernière, deux secteurs ont pu terminer la semaine dans le vert. Ainsi, la contre-performance du marché est imputable qu’à cinq des sept secteurs.

Avec six (6) titres dans le vert et un dernier sans variation, le secteur Distribution enregistre l’une de ces meilleures semaines de cotation. En effet, son indice boucle la semaine avec une hausse de +10,68 %, réalisant au passage la plus forte hausse sectorielle de la semaine. Les entreprises de distribution d’hydrocarbure se présentent comme les principaux acteurs de cette évolution. Ainsi, après avoir annoncé un résultat semestriel en hausse de +27 % la semaine dernière, le titre Vivo Energy Côte d’Ivoire grappille une plus-value de +21,21 % au terme de cette semaine. Elle est suivie dans ce même sens par Total Côte d’Ivoire dont le cours termine la semaine avec une hausse de +17,05 %. Une évolution imputable a son résultat semestriel qui pressent une hausse de +48 % par rapport à l’année dernière. À l’image de sa consœur, Total Sénégal clôture elle aussi dans le vert avec un gain de +10,64 %. Servair Abidjan Côte d’Ivoire dont le résultat semestriel (en hausse de + 5,89 %) a été annoncé cette semaine grappille une légère plus-value de +0,48 %. Tractafric Mortors Côte d’Ivoire est le seul titre de ce secteur à ne pas enregistrer d’opération à l’issue de cette semaine de cotation.

Le Secteur Transport boucle cette semaine dans le vert avec une hausse de + 3,95 % enregistré par son indice. Une performance qui est due essentiellement à la performance du titre Bolloré Transport & Logistics Côte d’Ivoire. Son cours finit cette semaine avec une hausse de +4,04 %. Avec 50 titres échangés, le titre Movis Côte d’Ivoire accentue ses pertes avec une variation de -1,54 %.

Malgré l’annonce de son résultat semestriel en recul de -43,98 %, le titre SODECI Côte d’Ivoire clôture cette semaine avec une légère hausse de +0,16 %. Contrairement à la semaine dernière, Le Titre CIE Côte d’Ivoire termine cette semaine dans le vert avec un gain de +0,77 %. Sonatel enregistre, quant à elle, une plus-value de +0,05 %. La performance de ces trois titres n’a pu empêcher l’indice du secteur Services Publics de continuer sa tendance baissière avec une perte de -0,32 %. Le titre Onatel Burkina dont le cours a enregistré un repli de –3,47 % se présente comme le principal acteur de la contre-performance de son secteur.

Après avoir enregistré une perte de -6,25 % la semaine dernière, Sitab Côte d’Ivoire enregistre une nouvelle note négative de -10 %. Elle est suivie dans cette même tendance par le titre Nestlé Côte d’Ivoire dont le cours clôture avec un repli de -1,51 %. Avec une perte de -1,04 % enregistrée par son cours le titre Solibra Côte d’Ivoire continue sa correction à la baisse. Air Liquide Côte d’Ivoire a annoncé cette semaine son résultat semestriel déficitaire, mais présentant une amélioration de +72 % par rapport à l’année dernière. Cette annonce fait replier son cours de -4,26 %. La contre-performance de ces titres a ainsi induit celle du secteur Industrie dont l’indice enregistre une perte de -1,74 %. Malgré un secteur en baisse, les Titres Unilever Côte d’Ivoire et NEI-CEDA Côte d’Ivoire clôturent cette semaine dans le vert à contre-courant de leur secteur. Leurs cours enregistrent des gains respectifs de +2 % et +4 %.

Avec seulement deux titres dans le vert, le secteur Finances continue sa tendance baissière. Son indice enregistre une variation de -1,98 % à l’issue de cette semaine de cotation. Au cours de cette semaine, Coris Bank International Burkina a annoncé son résultat du troisième trimestre en hausse de +13 %. Une annonce qui contraste avec l’évolution de son cours en recul de -3,85 %. BOA Bénin et BOA Sénégal ont quant à eux, annoncé des résultats semestriels présentant respectivement une baisse de -7 % et une hausse +23,40 %. L’évolution de leurs cours suit cette même tendance avec un recul de -3,12 % de BOA bénin et une hausse +0,51 % pour BOA Sénégal. Elles sont suivies dans ce même sens par NSIA banque Côte d’Ivoire et BICI Côte d’Ivoire dont les cours enregistrent des pertes respectives de -1,22 % et -6,82 %. Une contre-performance imputable à leur résultat semestriel annoncé cette semaine présentant des variations respectives de -57 % et -29 %. Avec un résultat semestriel en hausse de +16 %, Eocbank Côte d’Ivoire semble être épargné par les difficultés rencontrées par les banques ivoiriennes. Cependant, son cours continue sa tendance baissière avec une perte de -1,50 %. La meilleure performance de ce secteur est à mettre à l’actif du titre SIB Côte d’Ivoire. Son cours clôture avec une hausse de +11,64 %. Une performance qui intervient à la suite de la publication de son résultat du troisième trimestre en hausse de +1,10 %.

Dans la continuité de la semaine dernière, le secteur Agriculture voit son indice accuser un recul de -3,33 %. Une contre-performance imputable à l’ensemble des titres la composant. Ainsi SOGB Côte d’Ivoire et SAPH Côte d’Ivoire voient leur cours continuer sa correction à la baisse avec des pertes respectives de –5,87 % et -3,33 %. Sucrivoire Côte d’Ivoire et Palm Côte d’Ivoire dont les résultats semestriels sont toujours attendus par les investisseurs clôturent la semaine dans le rouge. Leurs cours terminent avec des pertes respectives de -2,93 % et -0,44 %. Après avoir terminé la semaine précédente dans le vert, Sicor Côte d’Ivoire reprend sa tendance baissière avec une variation de -0,14 %.

Une fois de plus, le marché boursier de la zone UEMOA a clôturé sur une note négative. Et ce malgré de belles perspectives affichées par certaines sociétés à l’image de Vivo Energy Côte d’Ivoire ou encore Ecobank Côte d’Ivoire. La performance du marché se trouve, ainsi fortement influencée par les entreprises ivoiriennes qui pour de diverses raisons ont du mal réédité leur performance passée. Une situation qui pousse certains acteurs du marché à émettre des réserves sur la viabilité de certaines sociétés cotées à la BRVM.

 

KONATE HAMED N'GOUASSE
Hamed N'Gouasse KONATE, en instance d'obtention du diplôme de Master professionnel en comptabilité et gestion Financière (MPCGF), du Centre Africain d'Etudes Supérieures en Gestion (CESAG), est un passionné de la Finance , de la Comptabilité, des TICs et de la Stratégie d'entreprise. L'excellence de son parcours académique, ses qualités et aptitudes dont le leadership, l'esprit d'équipe, la motivation, la passion du travail bien fait, l'engagement, la forte capacité d'analyse et de synthèse, le sens de l'organisation, l'ouverture au changement, la rigueur et sa sociabilité feront de lui un excellent collaborateur au sein d'une équipe.



Articles connexes


Newsletter

Recevez gratuitement par email nos informations sur la bourse.