BRVM : Palmarès mensuel de mars 2019 - un marché animé, mais en deçà d...



BRVM : PALMARÈS MENSUEL DE MARS 2019 - UN MARCHÉ ANIMÉ, MAIS EN DEÇÀ DES ATTENTES.

BRVM : Palmarès mensuel de mars 2019 - un marché animé, mais en deçà des attentes.

Préparé par : Aboudou OUATTARA ; Hamed KONATÉ

Comme attendu, le mois de cotation de mars a été fortement impacté par la publication des états financiers des entreprises cotées à la BRVM. En effet, le marché a enregistré la diffusion de 7 (contre 12 attendus) états financiers en ce troisième mois de cotation. Une situation qui entache un tant soit peu la communication financière des entreprises cotées à la BRVM. Contrairement au mois de février, l’indice phare de la BVRM termine ce mois dans le rouge avec une régression de - 2,60 %. Notons qu’il s’agit d’un mois qui a été moins volatile que le mois précédent avec une volatilité de 12,62 % contre 12,70 % observée en février. Le tableau ci-dessous fournit de plus amples informations sur l’activité boursière du mois de mars. L’évolution du marché en ce mois de cotation est à mettre l’actif de 4 des 7 secteurs avec comme point d’orgue le secteur Industrie.

Secteur Industrie

Le secteur Industrie voit la majeure partie de ces titres terminer dans le rouge, une situation qui fait reculer son indice de -7,47 % avec une volatilité en hausse de +0,02 %. Cependant, la meilleure performance du marché a été réalisée par le Titre NEI-CEDA Côte d’Ivoire qui voit son cours grappiller +157.89 % durant ce mois. Une performance qui pourrait être expliquée par une anticipation de son résultat net dont la publication n’est pas attendue avant le mois de mai. Notons que l’année dernière durant le mois de mars, son cours avait gagné 150 %. Il est suivi dans cet élan par Nestlé Côte d’Ivoire qui, à l’image de l’année précédente, voit son cours aller à la hausse du fait de la spéculation. Au terme de ce mois, son cours enregistre une plus-value de +28.22 % et une volatilité en hausse de +0,69 %. Crown Siem Côte d’Ivoire et Air Liquide Côte d’Ivoire clôturent la liste des titres de ce secteur ayant terminé la semaine dans le vert. Leurs cours grappillent des plus-values respectives de +3,45 % et de +1,27 %.

Comme attendu, Sicable Côte d’Ivoire a procédé à la publication de ses états financiers durant ce mois avec un résultat net de 762 millions F CFA en baisse de -22 % ; et l’annonce d’un dividende net par action de 75 F CFA soit 25 F CFA de moins que l’année dernière. Cette annonce fait régresser son cours de -33,33 %. Avec des variations respectives de -12,09 %, de -13.64 % et de -17,65 %, Solibra Côte d’Ivoire, Uniwax Côte d’Ivoire et Sitab Côte d’Ivoire ont toujours du mal à retrouver la confiance des investisseurs. Si l’État financier du premier est attendu pour le mois prochain, ceux des deux autres ne sont pas attendus avant le mois de mai. Malgré une augmentation de sa volatilité de +0,15 %, SMB Côte d’Ivoire voit, quant à elle, son cours clôturer ce mois avec une perte de -9 %.

Secteur Finances

Marqué par la publication de 3 états financiers, notamment ceux des filiales du groupe BMCE, le secteur Finance enregistre une perte de -4,32 %. BOA Burkina qui a annoncé ce mois un résultat net en hausse de +14,81 % et la mise en paiement d’un dividende unitaire de 366 F CFA, en progression de 2 %, termine le mois avec une perte de -17,08 %. Une évolution qui pourrait être attribuée à une correction de son cours après les spéculations réalisées sur ce dernier durant le mois de février. Elle est suivie dans cet exercice par BOA Niger et BOA Côte d’Ivoire qui avec des variations respectives de +5,24 % et de +18 % de leur résultat net, terminent quant à eux avec des hausses respectives de +1,59 % et de +9,98 %. Leur volatilité a, quant à elle, connu des variations respectives de +0,0019 % et de -0,0033 %. Avec un bêta de 0,8734 ; la SGB Côte d’Ivoire clôture ce mois avec une hausse de +5,13 %. Alors que son résultat était attendu pour la fin de ce mois, BOA Bénin clôture ce mois sans variation. NSIA Banque Côte d’Ivoire réalise la plus forte baisse de son secteur avec une variation de -19,10 %. Après la convocation de son assemblée générale ordinaire dans lequel on peut lire un résultat net 2019 en recul de -22 % et un dividende en baisse de -36 %, Ecobank Côte d’Ivoire clôture ce mois avec un recul de -8,49 % et une volatilité de 44,83 %. Son bêta (1,3522) reste toujours supérieur à celui du marché. À l’image de sa filiale, Ecobank Transnational Incorporated Togo, enregistre elle aussi un bêta (1,3745) suepérieur à 1. Leur cours se trouve ainsi fortement lié à l’évolution du marché. Ce dernier voit ainsi son cours clôturé avec une perte de -5 %. Contrairement au mois dernier, Coris Bank International finit, quant à elle, avec un repli de -3,77 % et une volatilité en baisse de -0,3470 %.

 

Secteur Services Publics

Le secteur Services Publics, dont l’indice avait réalisé la meilleure performance sectorielle le mois dernier avec une hausse de +17 %, termine ce mois avec une correction de -2,63 %. Dans ce secteur baissier, seul le titre Onatel Burkina clôture dans le vert. Son cours termine cette semaine avec une progression de +3,57 %. Une performance que l’on peut associer à la publication de son résultat net 2018 qui présente une hausse de +12,5 % par rapport à l’année dernière.  Le titre Sonatel Sénégal continue, quant à elle, sa correction à la baisse avec un cours en régression de –3,45 %. La volatilité de son cours s’est quant à lui établie à 22,32 % en hausse de +0,01 %. Alors que leur résultat est attendu pour fin avril, voire début mai, les Titres SODECI Côte d’Ivoire et CIE Côte d’Ivoire terminent tous deux ce mois avec des variations respectives de -3,67 % et de -3,86 %.

Secteur Transport

Le secteur Transport clôture ce mois avec une hausse de -1,87 %. Sa performance est à mettre à l’actif du titre Bolloré Transport & Logistics Côte d’Ivoire dont le cours termine avec une hausse de -1,86 %. Notons que son résultat est attendu pour la deuxième semaine du mois d’avril 2019. Le Titre Movis Côte d’Ivoire est l’un des rares titres à avoir un bêta négatif et proche de 0. Cette situation pourrait être expliquée par le faible niveau des échanges réalisés sur cet actif. Au terme de ce mois, Il n’a fait l’objet que deux (2) échange avec une perte de -2,24 %.

Secteur Agriculture

Alors que son résultat est attendu pour les premières semaines du mois prochain, les spéculations semblent aller de bon train sur la SOGB Côte d’Ivoire. En effet, son cours enregistre une hausse de +19,73 %. Une performance qui a induit celle du secteur Agriculture dont l’indice clôture à contre-courant du marché avec une hausse de +4,96 %. Après avoir connu une année 2018 fortement baissière, le Titre Sucrivoire Côte d’Ivoire semble entamer cette année 2019 avec une base plus ou moins solide. En effet, avec une plus-value de +5,88 %, son cours clôture son deuxième mois sur trois dans le vert. Cependant, il détient toujours l’étiquette du titre le plus volatile du marché avec une volatilité de 59,78 %. Notons qu’elle aussi devrait publier son résultat net dans la dernière semaine du mois d’avril. Dans cette même situation, nous trouvons les Titres SAPH Côte d’Ivoire et PALM Côte d’Ivoire, qui en attendant la publication leur résultat voit leur cours clôturer avec des pertes respectives de -0,15 % et de -6,25 %.

Secteur Distribution

Le Secteur Distribution voit son indice enregistrer la plus forte hausse du marché qui s’établit à + 6,33 %. Une performance portée par 4 de ses 7 titres. Servair Abidjan Côte d’Ivoire termine ce mois avec l’une des meilleures performances du marché. Son cours progresse de +39,17 %. Une performance que l’on doit a la publication de son résultat net 2018 en hausse de +52 % et de son dividende annoncé en hausse également de +66 %. Bernabé Côte d’Ivoire dont le résultat n’est pas attendu avant le mois de mai clôture ce mois avec une hausse de +27,30 %. Une performance qui pourrait trouver ses origines dans une anticipation de son résultat net 2018. Vivo Energy Côte d’Ivoire et Total Côte d’Ivoire clôturent la liste des entreprises ayant terminé dans le vert dans leur secteur. Leurs cours terminent ce mois avec des variations respectives de +2,79 % et de +15,38 %. Contrairement à sa consœur Total Sénégal, la filiale de Côte d’Ivoire du groupe Total voit rouge en ce troisième mois de cotation. Ainsi, malgré une volatilité en hausse de+0.11%, son cours clôture avec une régression de -3,58 %. Tractrafric Motors Côte d’Ivoire termine elle aussi à contre-courant de son secteur avec un repli de –1,70 %.

 

De façon générale, le mois de mars a suivi la tendance haussière observée durant le mois de février. Une situation favorisée par la correction des cours de certaines entreprises suite à des spéculations et à une mauvaise performance économique et financière (publiées ou anticipées) d’autres entreprises. Mais certaines entreprises, à l’image de Servair Abidjan Côte d’Ivoire dont la performance financière est des plus remarquable, pourraient pousser le marché vers une tendance haussière durant le mois à venir.

 

Source : Bulletin officiel de la Cote, http://www.brvm.org/ ; calculs des auteurs

La volatilité et le bêta ont été calculés sur la période allant du 01 mars 2013 au 29 mars 2019

Le rendement a été calculé sur la période allant du 01 au 29 mars 2019

KONATE HAMED N'GOUASSE
Hamed N'Gouasse KONATE, en instance d'obtention du diplôme de Master professionnel en comptabilité et gestion Financière (MPCGF), du Centre Africain d'Etudes Supérieures en Gestion (CESAG), est un passionné de la Finance , de la Comptabilité, des TICs et de la Stratégie d'entreprise. L'excellence de son parcours académique, ses qualités et aptitudes dont le leadership, l'esprit d'équipe, la motivation, la passion du travail bien fait, l'engagement, la forte capacité d'analyse et de synthèse, le sens de l'organisation, l'ouverture au changement, la rigueur et sa sociabilité feront de lui un excellent collaborateur au sein d'une équipe.



Articles connexes


Newsletter

Recevez gratuitement par email nos informations sur la bourse.