BRVM : Palmarès de la semaine des actions cotées du 15 au 19 avril 2019. ...



BRVM : PALMARÈS DE LA SEMAINE DES ACTIONS COTÉES DU 15 AU 19 AVRIL 2019. DE BONNES PERSPECTIVES ?

BRVM : Palmarès de la semaine des actions cotées du 15 au 19 avril 2019. De bonnes perspectives ?

Préparé par : Aboudou OUATTARA ; Hamed KONATÉ

Marquée par la publication de trois résultats annuels, ainsi que la première cotation du Groupe bancaire Oragroup Togo, la troisième semaine boursière du mois d’avril n’a pas connu une évolution positive. En effet, l’indice phare de la BRVM a enregistré à l’issue de cette semaine de cotation la troisième baisse avec un repli de -0,32 %. Contrairement à la semaine dernière, la contre-performance du marché est à mettre à l’actif de deux 2 secteurs. Ainsi, malgré 4 secteurs dans le vert, le marché n’a pu faire mieux que la semaine dernière en continuant sa tendance baissière. Le tableau ci-dessous résume la variation du marché en cette troisième semaine de cotation du mois d’avril.

Secteur Autres

Malgré plus de deux (2) mille titres échangés, le titre Setao Côte d’Ivoire à l’image du secteur Autre, dont il est l’unique composant, clôture cette semaine dans un statu quo.

Secteur Industrie

Au niveau sectoriel, avec un gain de +3,83 % l’indice du secteur Industrie réalise la plus forte hausse du marché. Dans ce secteur en hausse, seuls deux titres ont clôturé dans le rouge. Ainsi, Nei-Ceda Côte d’Ivoire continue sa correction après sa forte évolution enregistrée en mars. Son cours clôture cette semaine  avec une perte de –8,64 %. Solibra Côte d’Ivoire voit son cours enregistrer une nouvelle note négative de -0,74 % du faîte de ses contre-performances financières.

Alors que ses états financiers ne sont pas attendus avant le mois de juin, Crown Siem Côte d’Ivoire réalise une des meilleures performances du marché avec une hausse de +20 %. Les semaines à venir nous diront davantage sur cette évolution. À quelques semaines de la publication de leurs états financiers, la spéculation semble aller bon train avec les titres Sitab Côte d’Ivoire et Uniwax Côte d’Ivoire. Leur cours clôture la semaine avec des variations respectives de +14,42 % et de +8,70 %. Contrairement à la semaine dernière où son cours accusait une perte de -10,47 %, Air Liquide Côte d’Ivoire clôture cette semaine avec une hausse de +6,49 %.

 

Secteur Finance

L’événement tant attendu de la BRVM a finalement été effectif cette semaine avec l’introduction en bourse de Oragroup Togo. Une introduction qui a un temps soit peu tenu toute ses promesses. Ainsi, avec une hausse de +1,59 % enregistrée pour sa première semaine en bourse, elle a permis au secteur Finance de terminer dans le vert avec une évolution de +0,16 %. Cependant, l’évolution de son cours présente certaines similitudes à celle de Nsia Banque Côte d’Ivoire avec des investisseurs qui semble ne pas épouser les projets du groupe. Alors qu’elle avait perdu -4,34 % de sa valeur la semaine dernière, Ecobank Côte d’Ivoire clôture cette semaine avec la progression de +12,68 %. BOA Burkina, clôture quant à elle, la liste des titres du secteur Finance à clôturer la semaine dans le vert. Son cours clôture ainsi sa deuxième semaine de suite dans le vert avec un gain de +8,33 %. BOA Sénégal qui a annoncé cette semaine son résultat net 2018 en hausse de +33 %, voit son cours clôturé sans variation. Après avoir émis, quelque signe de reprise la semaine dernière, Ecobank Transnational Incorporated Togo, voit son cours enregistrer une nouvelle évolution négative de -5,26 %. Elle est suivie dans ce sens par la SGB Côte d’Ivoire dont le cours perd -1,18 % de sa valeur. Alors que son résultat est attendu pour la mi-avril, BICI Côte d’Ivoire termine sa troisième semaine dans le rouge avec une variation de -6,25 %. Une évolution qui semble donner des indices sur la tendance que pourraient emprunter ses performances financières.

Secteur Distribution.

Seul un (1) titre sur les sept composant le secteur distribution a pu terminer la semaine dans le vert. Une situation qui plonge l’indice de ce secteur dans le rouge avec une baisse de -0,36 %. Avec une variation de -10,76 %, Bernabe Côte d’Ivoire se présente comme le principal artisan de la contre-performance de son secteur. À noter que cette variation à la baisse observée depuis le début de ce mois pourrait trouver sa source dans une anticipation de son résultat net. Notons que ce dernier est attendu pour le début du mois de mai. Contrairement à la semaine dernière, Vivo Energy Côte d’Ivoire et Total Sénégal, clôture tous deux cette semaine dans le rouge. Leur cours enregistre des pertes respectives de -1,10 % et de -0,36 %. Notons toutefois que le marché reste toujours dans l’attente des résultats de Vivo Energy Côte d’Ivoire qui sont attendus pour le début de ce mois. Malgré un secteur dans le rouge, Servair Abidjan Côte d’Ivoire poursuit sur sa dynamique observée la semaine dernière. Son cours grappille une nouvelle note positive de +6,40 %.

Secteur Services Publics

Contrairement à la semaine dernière, Le Secteur Services Publics termine celle-ci dans le vert. Son indice gagne +0,08 % au terme de cette troisième semaine de cotation. Une performance que l’on doit principalement au titre Sonatel Sénégal dont le cours grappille +0,03 %, confirmant ainsi son évolution en dent de scie observée depuis l’annonce de son résultat net 2018. Elle est suivie dans cette même tendance par le titre Onatel Burkina dont le cours clôture avec une hausse de +0,23 %. Comme observé la semaine dernière, à moins d’un mois de la date indicative pour la publication de leur résultat, SODE Côte d’Ivoire et CIE Côte d’Ivoire connaissent des variations différentes. Ainsi, si la première enregistre un redressement avec un gain de +3,70 %, la seconde, quant à elle, semble débuter sa phase de correction avec un repli de -0,40 %.

Secteurs Agriculture

Alors que le marché reste toujours dans l’attente de l’annonce de son résultat SOGB Côte d’Ivoire termine cette semaine avec une note négative de -12,68 %. Comme espéré, SAPH Côte d’Ivoire a rendu public cette semaine ses comptes au titre de l’exercice 2018. Dans ses comptes, l’on peut facilement distinguer un résultat net déficitaire avec une variation de -166 % par rapport à l’année dernière. Une annonce qui fait reculer son cours de -25 %. Elle a été suivie dans ce même exercice par Sucrivoire Côte d’Ivoire dont le résultat net 2018 était lui aussi déficitaire avec une variation de -109,6 %. Cependant, à l’issu de cette semaine son cours clôture avec une hausse de +2,73 %. Les semaines à venir nous éclaireront davantage sur l’impact de ses performances financières 2018 sur son cours. Palm Côte d’Ivoire, quant à elle, continue toujours sa correction avec une baisse supplémentaire de -7,14 %. Les contre-performances combinées des titres du secteur Agriculture a entraîné celle de son indice qui accuse un repli de -16,51 %. Il réalise ainsi la plus forte baisse sectorielle du marché.

Secteur Transport

Alors qu’au terme de cette semaine, le marché est resté sans information de la part de Bolloré Tranport & Logistics Côte d’Ivoire. Cependant, contrairement à la semaine précédente, son cours clôture cette semaine avec une hausse de + 2,06 %. Le cours de Movis Côte d’Ivoire, quant à lui, continue son statu quo. Une situation qui permet à l’indice du Secteur transport de terminer cette semaine dans le vert avec une variation de +2,02 %.

Malgré une semaine dans le rouge, la tendance baissière du marché semble s’étouffer avec de légère variation de -0,32 % observée cette semaine contre -0,24 % la semaine précédente. Ainsi la publication des états financiers ainsi que l’annonce de la mise en paiement de dividende dans les semaines à venir pourront impacter l’évolution du marché. Une situation qui devrait voir le marché reprendre des couleurs dans les semaines, voire les mois à venir. cependant, il va falloir surveiller l’évolution du titre Oragroup Togo qui vu sa capitalisation boursière risque de mettre en mal l’évolution du marché en cas de contre-performance.

Source : Bulletin officiel de la Côte, http://www.brvm.org/, calculs des auteurs

KONATE HAMED N'GOUASSE
Hamed N'Gouasse KONATE, en instance d'obtention du diplôme de Master professionnel en comptabilité et gestion Financière (MPCGF), du Centre Africain d'Etudes Supérieures en Gestion (CESAG), est un passionné de la Finance , de la Comptabilité, des TICs et de la Stratégie d'entreprise. L'excellence de son parcours académique, ses qualités et aptitudes dont le leadership, l'esprit d'équipe, la motivation, la passion du travail bien fait, l'engagement, la forte capacité d'analyse et de synthèse, le sens de l'organisation, l'ouverture au changement, la rigueur et sa sociabilité feront de lui un excellent collaborateur au sein d'une équipe.



Articles connexes


Newsletter

Recevez gratuitement par email nos informations sur la bourse.